Tous les articles par Philippe MESLIN

La boucle V2 vers V1

Bonjour,

Samedi dernier, je me suis attaqué à boucle de retournement qui va nous permettre de faire passer nos trains de la voie 2 vers la voie 1.

Il ne s’agit pas d’une mélodie en sous-sol, mais, c’est à ce niveau que vont circuler les trains.

Au début de la conception de notre réseau, cette deuxième boucle de retournement n’était pas prévue. Maintenant, il faut modifier les modules qui doivent l’accueillir.

Ce qui nous donne en photo, ceci:

Comme d’habitude, si vous voulez des informations complémentaires à cet article, vous pouvez me laisser un message par l’intermédiaire du formulaire de contact.

Bonjour chez vous,

Philippe

Patine des voies

Bonjour,

Afin de rendre notre réseau un peu plus réaliste, nous avons décidé de patiner nos 45 mètres de voies.
Nous avons donc retiré les épingles qui nous ont permis de faire une pose à blanc afin de valider au mieux notre tracé.
Si c’était à refaire, je patinerai les voies dés la sortie de la boite. En effet, nous sommes maintenant obligé de faire avec des rails de différentes longueurs.

Le matériel que nous avons utilisé est:

  • 45 mètres de voie flexible Péco code 100 ( 552-SL-100 )
  • 5 pots de Nut… peinture chocolat Humbrol (
    350-HU20098 )
  • 5 pots de peinture rouille foncée mat Décapod (
    595-8721)

La technique que l’on a utilisé pour réaliser la patine des voies est la suivante:

  • En premier lieu nous avons séparé les rails des traverses. J’ai coincé le bout d’un rail dans les mâchoires d’un étau et j’ai fait glisser les traverses le long de ce rail. J’ai renouvelé cette opération avec le second rail.
  • La peinture des traverses a été faite pour certaines avec un aérographe et d’autres avec un pinceau.
  • Pour les rails, nous avons utilisé les mêmes outils que pour les traverses. La seule différence consiste à nettoyer rapidement le haut du rail, c’est lui qui assure la bonne alimentation de votre matériel ferroviaire.
  • La remise en place des rails sur les traverses a nécessité la fabrication d’un guide. Celui-ci est constitué d’une planche d’environ un mètre de long avec deux autres planches espacées de la largeur de la voie.
Positionnement des traverses
  • Mise en place du premier rail. Les voies flexibles Peco sont constituées de 3 tronçons de traverses reliés par un petit clips. J’ai remarqué qu’il était plus aisé de faire ce coté en premier
Mise en place du premier rail
  • Mise en place du second rail. Comme pour le précédent, il faut bien maintenir à plat les traverses lorsque l’on pousse le rail.
Les deux rails sont en place.

Le résultat final me parait acceptable.

Cette méthode, nous a permis de répartir les taches et de travailler en dehors club. Courage, il ne reste plus que 88 autres rails à insérer.

Rails prêt à la pose

Comme d’habitude, si vous voulez des informations complémentaires à cet article, vous pouvez me laisser un message par l’intermédiaire du formulaire de contact.

Bonjour chez vous,

Philippe

Ripage d’un nouveau module

Bonjour,

Pour donner un peu plus d’attractivité à notre réseau sous les ailes, nous avons décidé de lui ajouter une deuxième boucle de retournement. Celle-ci se fera de manière souterraine en dessous de la partie dépôt.

Après avoir refait les plans pour intégrer cette dernière, il s’est avéré que la rampe de sortie allait être trop raide. Pour résoudre se problème nous avons fabriqué un nouveau module pour augmenter de 1m22 la longueur de la rampe. Par effet de bord, nous avons donc ajouté 7m32 de voie supplémentaire.

Le module supplémentaire a été construit avec le contreplaqué d’une palette. Les quatre pied proviennent des encombrants.

Comme vous pouvez le voir, cela fait une bonne longueur, 6m10 pour être plus précis.

Nous avons ajouté les bandes de liège et nous sommes actuellement en train de peindre les traverses et les rails.

Les dessous du train sous les ailes

Bonjour chez vous,

Philippe

Un banc d’essais pour train HO

Bonjour,

Aujourd’hui, je vais vous parler de la réalisation d’un banc d’essais pour les trains à l’échelle 1/87 ème. Cet outil va vous permettre de tester vos locomotives sans être obligé de courir dans tous les sens. Avant d’aller plus loin, voyons le résultat final.

Autorail ABJ 4 sur le banc d’essais
Autorail ABJ 4 sur le banc d’essais

Ce banc d’essais est constitué de quatre blocs identiques. Un pour chaque essieux. La liste de matériel pour cet outil est:

– 4 blocs imprimés en 3d. Vous trouverez les fichiers correspondant sur le site Thingiverse.
– 16 roulements à billes de 13mm de diamètre extérieur et de 4mm de diamètre intérieur et 5 mm d’épaisseur (624ZZ)
– 16 vis de 4 mm de diamètre et 13 mm de long
– 16 rondelles de 4 mm de diamètre intérieur. Le diamètre extérieur ne doit pas gêner le mouvement du roulement.
– 16 écrous de 4 mm.
– Environ 1m de fil électrique rigide de 1,5 mm de diamètre

La première étape consiste à imprimer les 4 blocs.
Ensuite, découpez le fil électrique en tronçons de 10 cm.
Pliez ces derniers en forme de U pour obtenir un cavalier qui ressemble à ceci.

Cavalier du banc de test

Insérez ces cavaliers dans les blocs et coupez les bouts de fil qui dépasse.

Cavalier dans le bloc

Il ne cous reste plus qu’à mettre les vis, les rondelles, les roulements et les écrous. Le bloc assemblé doit ressembler à ceci.

Dessous du bloc
Bloc en position sur la voie

Maintenant que nous avons réalisé la partie matériel, il ne reste plus qu’a passer à la pratique. Pour cela, il suffit de déposer les blocs sur la voie et de mettre votre locomotive par dessus. Il ne vous reste plus qu’a mettre votre réseau sous tension.

Si vous rencontrez des problèmes avec ce montage, faites le moi savoir par l’intermédiaire du formulaire de contact du site.

Bonjour chez vous,

Philippe

Une table lumineuse (A4)

Bonjour,

Afin d’utilisé du matériel de récupération, j’ai décidé de les assembler pour créer une table lumineuse au format A4. Celle-ci pourra peut-être nous servir lors de la réalisation d’élément de décors en photo-gravure.

Les différents élément de ce montage sont:
– Un bandeau de 30 LED avec un connecteur USB
– Une plaque de contreplaqué de 5 mm
– Une vitre d’imprimante multifonction (A4)
– Un petit cadre en bois
– Un peu de papier d’aluminium
– Du ruban adhésif double faces
– Film pour vitre opaque

On colle le film sur la vitre de l’imprimante.

Mise en place du ruban adhésif double faces

Mise en place du papier d’aluminium et du cadre

Afin de répartir l’éclairage sur toute la surface de ma table lumineuse, j’ai découpé le bandeau de LED par groupe de 6. J’ai collé un bout de ruban adhésif double faces sous chaque segment avant de les coller sur le papier d’aluminium. J’ai percé un trou sur le coté du cadre pour passer le fil d’alimentation.

On referme le tout avec quelques vis pour le fond et du ruban adhésif double faces pour la vitre.

Pour l’instant, elle peut servir de lampe d’appoint avec une alimentation USB…

Si vous rencontrez des problèmes avec ce montage, faites le moi savoir par l’intermédiaire du formulaire de contact du site.

Bonjour chez vous,

Philippe

Le tracé des voies

Bonjour,

Maintenant que les modules reposent sur leurs pieds, nous allons pouvoir dessiner le réseau du « Train sous les ailes ».

Pour cela, nous avons imprimé le plan au format 1:1. Cela nous a donné 84 feuilles en A4. Vous trouverez la méthode employée dans cet article: Tracé du réseau à l’échelle 1:1. Nous avons utilisé du ruban adhésif pour les coller les feuilles sur la structure en contreplaqué.

La technique que nous avons employé pour reporter le tracé consiste à découper les feuilles avec un cutter en suivant les lignes qui représentent le centre des voies. La lame laisse une légère marque dans le bois, qu’il suffit de suivre avec un feutre pour que le réseau soit bien visible.

Bonjour chez vous,

Philippe

La cintreuse de rail

Bonjour,

Au club, nous avons décidé de réaliser notre réseau avec des rails flexibles de 914 mm. L’avantage de ces rails est de limiter le nombre de jonction. Par contre, un de ces inconvénients est de forcer sur les éclisses et les tire-fonds dans les courbes. Il est donc conseillé de les cintrer avant la pose définitive.

Comme à mon habitude, je me suis demandé, s’il n’était pas possible de réaliser cet outil dans le FabLab du club. Vous vous en doutez, la réponse était positive.

Cintreuse

Le matériel nécessaire pour cette cintreuse est le suivant:
– 5 roulements à billes de 16 mm de diamètre
– 3 vis de 8 mm de diamètre sur 20 mm de long
– 1 vis de 8 mm de diamètre sur 100 mm de long
– 2 écrous M8
– 2 axes de 8 mm
– 1 planche d’1 cm d’épaisseur de 12 cm sur 12 cm
– 4 vis à bois
– Les différentes pièces imprimées en 3D

Pour ce qui est des pièces imprimées en 3D, vous pouvez trouvez les fichiers sur le site Thingiverse.

Un de mes collègue de travail m’ayant fait remarqué que le réglage de ma cintreuse avec un tournevis n’était pas pratique, j’ai donc réalisé une molette de réglage avec un peu de décoration.

La cintreuse avec roues

Si vous rencontrez des problèmes pour le montage ou l’utilisation de la cintreuse, faites le moi savoir par l’intermédiaire du formulaire de contact du site.

Bonjour chez vous,

Philippe


Decoupe liege pour modelisme ferroviaire

Découpe de liège pour le modélisme ferroviaire

Bonjour,

Comme vous avez pu le constater, nous sommes actuellement en pleine réalisation d’un réseau ferroviaire. Afin que le bruit de nos trains ne couvre pas le bruit des avions qui passent au dessus du club, nous allons mettre en place des bandes de liège sous les rails.

Avec plus de 30 mètres de voies et un budget limité, l’achat de ces semelles en liège dans le commerce semble excessif. J’ai donc fait quelques recherche sur Internet. Les solutions que j’ai trouvées, consistent à utiliser un rouleau de liège de 4 mm d’épaisseur, long de 8 mètres et large de 50 cm. Il faut utiliser une cale en bois avec un coté à 45° sur laquelle on fixe une lame de cutter. On découpe les bandes avec cette cale pour le coté biseauté et un cutter pour le coté droit. Je trouve cette technique lente et répétitive. 

J’ai donc décider de créer un outil qui permet de réaliser cette opération en une seule passe et qui nous fourni deux bandes de 50 cm à la fois.

Outil de découpe avec son support

Cet outil est composé de 2 éléments, une cale de découpe et une table de découpe.

Pour créer la cale de découpe, nous allons utiliser l’imprimante 3d du club. Les fichiers concernant la cale de découpe se trouve sur le site Thingiverse.
Celle-ci est constituée de trois partie. Elles seront assemblées avec 3 vis de 5 mm.

Pour la table, celle-ci a été réalisée avec un contreplaqué de 20 mm, 2 cales d’épaisseur de 5 mm et 2 planches pour guider la cale de découpe.

Les bandes de liège ainsi obtenues sont de bonne qualité. La découpe de celles-ci ne prend que quelques secondes.

Afin de protéger les doigts lors de la manipulation de l’outil en dehors de la découpe, je lui ai ajouté un support.

La production

Bonjour chez vous,

Philippe

Modélisme ferroviaire(6)

Les 18 pieds du réseau

Bonjour,

Aujourd’hui, je vais revenir un peu sur la fabrication et la mise ne place des pieds du réseau ferroviaire. Ils sont fait en sapin et il y en a 18. Chaque pied fait 40 mm de coté sur 95 cm de haut. Les pièces en contreplaqué qui se trouvent à coté des pieds seront fixées sur les modules afin d’y insérer les pieds.

18 pieds en sapin

Afin de pourvoir ajuster précisément le niveau des modules, j’ai utilisé des écrous à enfoncer avec une vis de réglage de 8mm de diamètre et de 10 cm de long.

Le réglage se fait en tournant l’embase imprimée en 3D.

18 embases pour ajuster la hauteur

Les fichiers openSCAD et STL se trouvent sur le site Thingiverse.

Voila ce que cela donne en situation réelle.

Bonjour chez vous,

Philippe

Tracé du réseau à l’échelle 1:1

Bonjour,

Aujourd’hui je vais aborder le tracé du réseau du FabLabOrly à l’échelle 1:1.

On a réalisé le plan du réseau grâce à l’application CDMRail. On est fier comme un bar-tabac, mais, ce logiciel ne permet pas de l’imprimer à l’échelle 1:1.

Applications utilisées pour ce tutoriel:

Les étapes de la réalisation:

  1. Création du réseau
    La première chose est de créer votre réseau avec CDMRail.

    Tracé du réseau 1

    Vous masquez les décors (menu Affichage).

    Tracé réseau 2

    Vous imprimez dans un fichier PDF (menu Fichier / Réseau). Dans les paramètres de l’imprimante PDF, il faut sélectionner le format A3.
    Réseau FabLabOrly

    Vous pouvez maintenant fermer l’application CDMRail.

  2. Préparation du fichier Inkscape.
    Lancer l’application Inkscape, vérifiez que les propriétés du document correspondent à:
    – Unité par défaut: mm
    – Taille de la page: A4
    – Unités: mm
    La fenêtre des propriétés devrait ressembler à cela:

    Propriétés du document

    Créez un rectangle de 210mm x 297mm avec un fond gris 50% d’une opacité de 50%. Un contour de 0.2 mm permet de mieux visualiser les feuilles par la suite. L’opacité à 50 % permet de positionner le réseau au bon endroit. Il faut ajouter un texte pour numéroter les pages. Il faut grouper le texte avec le fond. (Ctrl+A, Ctrl+G)
    Votre document devrait ressembler à cela:

    Document avec numéro de page en haut

    Nous allons maintenant dupliquer notre rectangle afin de couvrir la surface de notre réseau.
    Dans un premier temps, nous allons positionner 4 guides pour délimiter la surface de notre réseau. Pour notre réseau:
    – guide vertical 1 à x = 0 mm
    – guide vertical 2 à x = 4840 mm
    – guide horizontal 3 à x = 0 mm
    – guide horizontal 4 à x = 1830 mm
    Vérifiez que le magnétisme est bien activé.
    Sélectionnez « Aimanter aux boîtes englobantes » et « Aimanter aux coins des boîtes englobantes ».

    Sélectionnez le rectangle dupliquez le avec Ctrl+D. Déplacez le nouveau rectangle vers la droite. Il se colle automatiquement à l’autre par le magnétisme.
    Répéter l’opération afin de couvrir la totalité de la surface du réseau.
    Pour chaque case de votre damier, il faut changer le numéro qui se trouve en haut. Cela facilitera grandement le positionnement de chaque feuille.

    Sauvegardez votre fichier sous « Réseau format A4 » par exemple et fermez l’application.

  3. Modification du fichier Inkscape avec PSPad editor.
    Nous allons modifier le fichier Inkscape avec l’éditeur de texte PSPad editor, il permet d’appliquer une coloration par rapport au code XML.  Vous pouvez utiliser un autre logiciel, cela n’a pas d’importance.Ouvrir le fichier que vous venez de créer. Dans le menu affichage, cliquez sur l’option « Changer la coloration syntaxique… », choisir « XML ».Faire une recherche sur la chaine de caractères « >001< »
    Vous devez arriver sur un élément XML de type « g »
    Le 001 correspond au numéro donné à la première case.
    En dessous du « <g »,  vous modifiez le paramètre id avec le numéro de case, ici « 001« . Ce numéro sera utilisé pour l’exportation des images.
    A partir de cette ligne, vous faites une recherche sur la chaine de caractères « id= »g« . Vous changez le paramètre id avec le numéro de case correspondant.

    Une fois les changements fait, vous pouvez enregistrer votre travail.
  4. Création du tracé de votre circuit
    Maintenant, nous allons utiliser Inkscape pour récupérer le tracé de notre circuit.

    • Ouvrir votre fichier SVG « Réseau format A4 » avec Inkscape.
    • Masquez et verrouillez le calque du damier.
    • Ajouter un nouveau calque « Réseau PDF » en dessous du calque courant.
    • Importer le fichier PDF que vous avez créé au début. Validez l’importation sans rien modifier.
    • En gardant l’image sélectionné, saisir les coordonnées et la taille de votre réseau:
      x:         0
      y:         0
      L:         longueur de votre réseau (4840 mm)
      H:       largeur de votre réseau(1830 mm)
    • Verrouillez le calque, cela vous évitera de modifier celui-ci par inadvertance.
    • Ajouter un nouveau calque « Tracé réseau » au dessus du calque courant.
    • Sélectionnez l’outil de tracé des courbe de Bézier
    • Modifier le style de contour en lui donnant une épaisseur correspondant à la largeur des voies. Ici, elles font 33 mm.
    • Il ne vous reste plus qu’à retracer votre réseau avec cet outil. Pour les lignes droites, je me suis aidé des guides.
    • Vous devriez obtenir quelque chose qui ressemble à cela.
    • Avec un trait de 33 mm,  on risque de passer à coté de certain détail. Pour résoudre ce problème, il faut sélectionner la totalité des traits(CTRL+A) et modifier le style de contour en lui donnant une épaisseur de 1 mm.
      C’est mieux, non?
  5. Exportation des images pour l’impression
    Cette dernière étape va permettre de créer les images  qui seront imprimées pour réaliser le réseau à l’échelle 1:1

    • Verrouillez le calque de votre tracé.
    • Masquez le calque Réseau PDF
    • Affichez et libérez le calque contenant le damier
    • Sélectionner les cases qui contiennent le tracé du réseau. Il n’est pas nécessaire d’imprimer les cases vides.
    • Dans le menu Fichier, cliquez sur Exporter une image PNG.
    • Sélectionnez le dossier d’exportation avec le bouton.
    • Sélectionner « Exporter les nn objets en lot.
    • Cliquez sur le bouton Exporter.
    • Il ne vous reste plus qu’a imprimer ces fichiers PNG en désactivant les marges de votre imprimante.

J’espère que ce petit tutoriel va vous permettre d’avancer dans la création de votre réseau. Si vous rencontrez des difficultés avec ce tutoriel, faites le moi savoir par l’intermédiaire du formulaire de contact du site.

Bonjour chez vous,

Philippe